La (presque) dernière ligne droite.

CC : slideshare.net

Nous y voilà. Depuis le premier billet de nos tribulations, du temps est passé. Après plusieurs semaines à rédiger différents billets pour les tribulations historiennes, quel bilan en tirer ? Et quels avancements dans mes recherches concernant mon mémoire de M2 ? Un petit tour d’horizon de cette deuxième saison. 

Tout vient à point à qui sait attendre.

Que dire de ce début d’année et de l’organisation de mes recherches ? Les deux mots me venant à l’esprit sont procrastination et obstination. Le premier parce que je dois bien l’avouer, les choses faites le lendemain sont toujours mieux faîtes. Le second, car j’ai obtenu ce que je voulais malgré les difficultés rencontrées. A la relecture de mon planning établit en début d’année, il est évident que certaines exigences ne sont pas remplies. A l’inverse, j’ai excellé dans certaines autres (oui, j’ai appris à me jeter des fleurs durant cette demi-année, une des forces de mon obstination.) Pour exemple, j’ai pu dépouiller la quasi-totalité de mes sources tout en explorant un nouvel angle d’attaque pour les traiter. Mais je n’ai pas pu obtenir les entretiens que je convoitais. Comme toujours, cette deuxième année de master à son lot de déceptions et de joies. Mais un des grands point de ce M2, tout nouveau, tout beau, fut celui de la rédactions des billets pour le blog des Tribulations Historiennes.

Les sujets des billets m’ont parfois fait m’arracher les cheveux. Au-delà de l’exercice d’écriture, leur rédaction impliquait une grande connaissance de soi-même et de pouvoir, publiquement, faire la liste de ses défauts et de ses qualités. Tout en ayant un regard critique et honnête de notre travail. Rien de facile quand on est encore dans une recherche qui nous remet sans arrêt en question. Il est vrai que la rédaction de ses billets fut chronophage sur certains sujets (coucou billet sur les archives !) mais pour autant, il m’ont permis de faire le point par instant. De réflechir à ma manière de travailler, même de m’organiser. Mais aussi d’un point de vue plus personnel, de mieux connaître mes doutes et mes angoisses face à la recherche pure, et mes forces dans la façon dont j’arrivais à rebondir. En bref, ces billets ont clairement changé ma façon d’envisager ma recherche et ma méthode qui a évolué entre le début du premier semestre de M1 et mon premier semestre de M2.

Unc contrainte ou une remise en question ? 

Je me revois, fraîchement diplômée de ma Licence, être pleine de joie à l’idée de rentrer en master recherche. Joie qui s’est vite transformée en flou total, puis en doute. Aujourd’hui, finis les picotements et les palpitations des premières fois. Si mon M1 a emprunté des chemins obscurs et sinueux, je me suis vite rendue compte que le problème venait de mon manque d’organisation : peu de plages horaires disponibles, un cruel manque d’organisation dans le traitement de mes sources et surtout peu de confiance en mon travail. Si toutes ces choses m’ont fait défaut une première fois, hors de question que cela se reproduise à l’avenir ! Pour cela, j’ai organiser mes sources, même si cela fut long, aujourd’hui le travail est payant. Plus la peine de râler pendant de longues minutes car il m’était impossible de retrouver qui avait écrit dans tel article tel propos. De même, je me suis libérée du temps de travail. Mais terminé les recherches à la maison entourés de mes colocataires, plein de bonne volonté mais bruyants. Direction la bibliothèque. En plus, je gagne plus de temps et je suis beaucoup plus efficace ! Pour ce qui est de la confiance dans mon travail, c’est encore un pan en construction, mais le doute m’aidant beaucoup à me questionner, difficile de se débarrasser de ce compagnon qui permet de pouvoir avancer mais aussi de reculer.

En bref, cette année sera mouvementée c’est certain. Mais grâce à ces billets et une remise en question permanente, il est vrai qu’elle se révèle moins angoissante. Et en croisant les doigts, peut-être même sera-t-elle brillante…

Believe Youtube GIF - Find & Share on GIPHY

CC : astuces-mémoire.com

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search