Itinéraire d’un chercheur en devenir : rien ne sert de courir, il faut partir à point

De médecine à histoire, sans soucis…

Après un parcours universitaire qui n’est pas des plus classique, débuté par deux années ( forcément échouées d’où ma présence ici ) de PACES, ainsi est aujourd’hui nommée la première année de médecine. Changement brutal de direction me voici propulsé au Mirail en L1 d’Histoire. Changement profond également dans la méthode de travail et son intensité.

Une licence acquise avec « brio ». Une année de master et avec elle la fin de rédaction d’un M1 vécu comme un marathon, une souffrance étonnamment plaisante, agréable, soutenu et validé nous revoici au Mirail pour une nouvelle année qui s’annonce intense. Avec elle la reprise de mon sujet d’étude favori, David Rousset.

Entrée en matière…

Mon parcours de jeune historien ne connait pas de moment particulièrement marquants et je n’en vois pas qui sortent particulièrement du lot. Je pense que ma façon de faire de l’histoire évolue en même temps que s’accroissent mes connaissances historiques. Toujours selon moi, notre façon de réfléchir et d’appréhender l’histoire évoluent avec notre parcours, je sais pertinemment que je n’étais pas capable en L1 de percevoir des évènements et des objets tels que je les conçois aujourd’hui. Notre faculté de réflexion est nourrie elle aussi par les enseignements que l’on reçoit au cours de notre formation. La licence est constituée dans sa grande majorité d’une somme de savoirs à maitriser et à pouvoir restituer. J’ai trouvé que le côté réflexion n’était pas particulièrement mis en avant, cette impression est à nuancer étant donnée qu’elle ne concerne que moi et la façon dont j’ai abordé le travail d’un étudiant en licence d’histoire. A l’inverse en M1 les cours se concentrent sur des pistes de travail que les enseignements nous offrent, à nous ensuite de les utiliser pour qu’elles servent notre projet de recherche.

Petit récap’

David Rousset https://www.buchenwald.de Archives personnelles de David Rousset BDIC Nanterre. Réutilisation autorisée

Le choix mon sujet découle d’une UE suivie au cours de ma L2 à savoir Histoire des intellectuels français au XXème siècle. Ce cours animé par M. Cantier m’a fortement aidé et incité à opter pour un travail de recherche sur les intellectuels français. Les thématiques abordées correspondaient à ce que je souhaitais traiter plus tard à travers une recherche plus approfondie. La fin de ma L3 a été l’occasion de choisir mon directeur de recherche, et je me suis naturellement tourné vers M. Cantier pour savoir si il acceptait de diriger un travail de recherche que je produirais. A cette étude de l’intellectuel je souhaitais également ajouter un traitement d’une marque d’engagement dans la vie de cet intellectuel. Apres qu’il m’ait donné son accord il m’a suggéré plusieurs intellectuels français marquants de l’après-guerre qui n’avaient pas fait l’objet d’un traitement universitaire trop poussé, la lecture des ouvrages de ces intellectuels m’ont permis de faire mon choix qui s’est porté sur David Rousset.

Restait à présent à définir le sujet de recherche de manière plus précise, celui-ci a forcément évolué entre le M1 et le M2 bien que le noyau subsiste. J’ai consacré mon M1 à traiter David Rousset à travers le prisme d’une commission qu’il a fondé dont la vocation était de lutter contre la résurgence du système et de l’univers concentrationnaire. Il a fallu par la suite centrer le sujet sur un évènement particulier traité par cette commission, après visites des archives de David Rousset j’ai opté pour la guerre d’Algérie. La commission avait en effet enquêté sur ce territoire français pour tenter de savoir si les exactions commises par l’armée française, les actes de tortures étaient dans un premier temps véridique et ensuite si ces actes ainsi que le confinement des suspects correspondaient à l’embryon de la mise en place d’un système concentrationnaire. Le choix de la guerre d’Algérie m’a de plus permis de rester franco-centré dans le traitement de mon sujet ce qui était ma volonté initiale.

Que d’alléchantes perspectives

L’appel de David Rousset. Le Figaro Littéraire 12 novembre 1949

Le sujet de m2 reste évidemment David Rousset et les marques de son engagement. Cette année il m’a semblé pertinent de travailler sur l’activité journalistique de Rousset. Les archives font états de son importante production d’articles dans des journaux de toutes orientations politiques. Le but de cette recherche est de retrouver les marques de l’engagement de Rousset sur divers sujet, culturel, politique nationale et internationale,

J’ai comme idée, pour débuter la recherche, de compiler les articles écrits par Rousset pour en tirer des pistes de recherches. La visite aux archives de David Rousset à la mi-octobre marque le première étape importante du planning de cette année. Je vais pouvoir « défricher le terrain » afin de commencer à cerner concrètement les éléments qui vont me permettre de mener à bien ce projet de recherche. Il est dans le même temps nécessaire d’accroitre les lectures, et de ce fait la bibliographie, faites lors de la première année afin de maitriser au mieux, pour mon cas, le paysage intellectuel français dans lequel se situait et vivait Rousset.

Il sera alors temps d’envisager de questionner, de mettre en forme cet ensemble de données et éventuellement de répondre à mes problématiques progressivement. Le journalisme pratiqué par David Rousset traduisait-il une marque d’engagement, le cas échéant pour quelles causes. Sont-elles cohérentes, répondent-elles à une logique de groupe? Au contraire sont-elles de toutes origines l’importance étant l’existence du juste combat à mener?

 

Crédits image à la une : https://pxhere.com/en/photo/625185

 


Paul Duponchel

Etudiant en Master 1 d'Histoire à l'université Toulouse II Jean Jaurès, je suis sous la direction de Jacques Cantier dans le cadre du master Histoire, civilisations et patrimoine. Mon objet de recherche porte sur David Rousset et son itinéraire, enfin répond-il aux critères de l'intellectuel engagé

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search